Bouaké / Pour leur autonomisation : Les personnes en situation de handicap formées sur les opportunités d'emploi.

Landry KOUAME Lun 27 Juin 2022 societe [482 articles] 1061 Vue(s)
Les personnes handicapées engagées pour leur autonomisation
Dans la droite ligne de sa mission d'intégration socio-professionnelle des personnes handicapées, enclenchée en novembre dernier, l'Ong société sans barrière a organisé, le samedi 25 juin, une session de formation sur les opportunités d'emploi. Cet accompagnement prévu pour prendre fin en décembre 2024 vise à préparer ces derniers à employabilité.

 

Cet engagement s'inscrit dans le cadre du projet "accès des personnes handicapées à l'enseignement technique, professionnel et à l'emploi". La journée du 25 juin, au foyer jeune viateur de Bouaké, a été d'une importance capitale. Une rencontre d'échanges et d'informations, réunissant plusieurs personnes handicapées et en situation de handicap ( albinos, malvoyants et autres). 

Les informations ont porté sur les différentes opportunités d'emploi mises à leur disposition pour faciliter leur insertion socio-professionnelle. 

 

 

Selon Joëlle Moussezi, assistante de projet à l'Ong société sans barrière, le projet " accès des personnes handicapées à l'enseignement technique, professionnel et à l'emploi" est un remarquable appui aux personnes handicapées dans leur insertion à l'enseignement technique et professionnel.

 

 

Elle a, par la suite,  décliné les grandes axes dudit projet :« Désormais, à travers ce projet, les personnes handicapées seront prises en compte dans le processus de recrutement et de formation en  vue de leur permettre d'avoir un métier pour une meilleure insertion socio-professionnelle", a expliqué Joëlle Moussez ajoutant que ce projet vise à faire la promotion des personnes handicapées en tant que personnes capables. 

 

 

Si ce projet cible l'enseignement technique, professionnel et l'emploi c'est parce que les  personnes handicapées sont lésées dans ces domaines de formation, a précisé la représentante de l'Ong. Aussi,  ce projet vient-t-il leur donner une chance et plus d'opportunités d'accès au domaine éducation-formation.

 

 

Par ailleurs,  un fonds de roulement est arrimé au projet  pour faciliter l'installation des personnes handicapées. Toute chose qui demande, ajoute-t-elle, l'implication de tous pour un changement de mentalité, une meilleure intégration des handicapées. Il est, également, profitable à plusieurs couches de la société . Dans la même veine, des centres de formations professionnelles seront équipés afin d'initier des pratiques inclusives pour ces personnes. De même que des cours d'alphabétisation et d'entrepreneuriat.

 

 

Pour sa part, Atta Ébé Constant, directeur régional de l'enseignement technique, de la formation professionnelle et de l'apprentissage dans la région de Gbêkè a souligné que plusieurs projets sont mise en place par l'État afin d'aider les personnes en situation de handicap :« Ce projet est important pour les personnes porteuses d'handicap. Nous les avons instruites sur les modalités d'accès aux offres d'opportunités de l'enseignement technique et professionnel. Car l'État a mis en place plusieurs passerelles pour faciliter leur insertion. Ainsi, nous allons démarrer l'apprentissage la semaine prochaine et  créer un profilage des handicaps spécifiques » a t-il fait savoir.

 

 

Président de la coordination des personnes en situation de handicap de la vallée du Bandama, Daouda a salué cette initiative tout assurant de leur volonté à en faire un véritable succès.

 

Landry KOUAME

A lire aussi

Veuillez laisser un commentaire